Autonomie

Le défi de la transition démographique est devant nous : elle est inéluctable et s’inscrit d’ores et déjà dans le futur de notre continent et l’avenir de nos sociétés. La France comptera d’ici 2025 un million de personnes âgées supplémentaire de plus de 75 ans. Conscient de cet enjeu, l’État a agi de manière ambitieuse avec la nomination de Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l’Autonomie, à la tête du ministère chargé de l’Autonomie et la création historique de la 5ème branche de la Sécurité Sociale.

Le Président de la République a affirmé une ambition humaniste pour l’autonomie : nous devons une réponse forte à ceux qui ont été les plus touchés par la crise sanitaire, dont les personnes âgées. Cette réponse se traduira par un nouveau pacte entre les générations pour un accompagnement renforcé et de qualité apporté aux personnes âgées, davantage personnalisé et respectueux de leur citoyenneté.

Ce projet de société repose sur plusieurs grands principes qui structurent la feuille de route de la ministre : un accompagnement renforcé du vieillissement à domicile, la modernisation et une médicalisation renforcée des maisons de retraite et leur ouverture à la société, ainsi que le renforcement nécessaire des solidarités intergénérationnelles pour en faire de véritables lieux de vie.

L’État se donne donc les moyens de répondre au souhait des Français, de vieillir le plus longtemps possible à domicile, mais aussi de se sentir davantage « chez eux », y compris dans les établissements qui les accueillent. Pour ce faire, le gouvernement a mobilisé 2,1 milliards d’euros issus du Ségur de la santé et du Plan de relance pour transformer des EHPAD. Ce plan massif et inédit d’investissement se concrétisera dans tous les territoires de France et participera à améliorer concrètement et en profondeur la qualité de vie des résidents et des professionnels. Il vise à garantir demain, dans chaque EHPAD, une médicalisation renforcée, un ancrage dans le territoire, et une plus forte ouverture de l’établissement sur l’extérieur.

Brigitte Bourguignon entend également lutter contre l’isolement des personnes âgées, notamment par la priorité donnée aux actions intergénérationnelles et grâce à la mobilisation de tous et notamment des plus jeunes. Le développement des solidarités sera un levier essentiel pour retisser les liens entre les générations et ainsi lutter contre l’âgisme.

Nous n’avons pas trouvé de résultat avec ces filtres. Vous pouvez modifier vos critères ou élargir votre recherche.