Maladie à virus Ebola

La maladie à virus Ebola (appelée aussi fièvre hémorragique à virus Ebola) est une maladie grave, souvent mortelle chez l’Homme. Le virus se transmet à l’homme à partir des animaux sauvages (viande de brousse par exemple) et se propage ensuite dans les populations par transmission interhumaine, principalement à partir des liquides biologiques des malades (salive, urines, vomissures, sang…). L’infection peut également se transmettre par voie sexuelle plusieurs mois après la guérison du malade.

Une épidémie de maladie à virus Ebola a été déclarée le 20 septembre 2022 en Ouganda. 8 districts sont concernés : Bunyangabu, Kagadi, Kampala, Kassanda, Kyegegwa, Masaka, Mubende et Wakiso, qui comptent désormais plusieurs cas positifs sous contrôle médical des autorités sanitaires ougandaises (Source : ECDC).

Il est recommandé de suivre les consignes de prévention suivantes :

- éviter tout déplacement à travers et dans les districts de Mubende et Kasanda ;
- reporter, sauf raison impérative, les déplacements dans les districts concernés ;
- se tenir régulièrement informé de l’évolution de l’épidémie en consultant le compte Twitter du ministère de la Santé d’Ouganda (@MinofHealthUG), les sites Internet de l’ambassade de France en Ouganda et de l’OMS ;
- respecter systématiquement les règles d’hygiène ;
- le cas échéant, éviter les lieux et les événements à forte densité de population (marchés, stades, etc.).

En cas d’apparition de symptômes évocateurs de la maladie jusqu’à trois semaines après le retour en France, il convient de cesser toute activité, de s’isoler et de contacter immédiatement le SAMU en signalant son séjour et ses activités en Ouganda.

Mode de transmission de la maladie

Le virus Ebola se transmet par contact direct avec :

- des fluides corporels tels que le sang, la salive, l’urine, le lait maternel, le sperme, la sueur, les selles et les vomissures des personnes infectées, vivantes ou non. La présence du virus a été constatée dans le sperme jusqu’à plusieurs mois après la guérison de personnes contaminées. Bien que la transmission ne soit pas avérée, une protection des rapports sexuels est fortement recommandée ;

- le corps des personnes décédées de la maladie à virus Ebola ; des cérémonies funéraires ont été à plusieurs reprises le point de départ de cas groupés ;

- des objets qui ont été contaminés par les fluides corporels de patients infectés (par exemple, des aiguilles) ;

- la viande de brousse issue de la faune sauvage (antilope, éléphant, chauve-souris, serpent, singe, etc.) est également une des sources de contamination.

Symptômes et durée d’incubation

Les premiers symptômes sont une fatigue fébrile à début brutal, des douleurs musculaires, des céphalées. Ils sont souvent suivis de vomissements, de diarrhée, parfois d’une éruption cutanée. Des hémorragies internes et externes peuvent également survenir (par exemple, hémorragies conjonctivales, saignements des gencives ou du nez, sang dans les selles, hématomes cutanés).

La durée d’incubation, c’est-à-dire le temps écoulé entre le contact avec le virus et l’apparition des premiers symptômes, varie de 2 à 21 jours.

Tant qu’elles ne présentent pas de symptômes, les personnes ne sont pas contagieuses.

Traitement et vaccin

Il n’y a pas, aujourd’hui, de traitement spécifique homologué de la maladie à virus Ebola mais la réhydratation de soutien par voie orale ou intraveineuse et le traitement des symptômes améliorent les taux de survie. Plusieurs traitements (dérivés du sang, traitements stimulant l’immunité ou médicamenteux) sont à l’étude.

La prévention repose sur :
- Des règles d’hygiène strictes : port de gants, vêtements de protection adaptés
- L’identification et la prise en charge spécialisée précoce des patients.

Recommandations pour les voyageurs

Si vous devez vous rendre dans un pays touché par le virus Ebola

- Prenez connaissance de la fiche « conseils aux voyageurs » du pays concerné sur le site du ministère des Affaires étrangères et du développement international.
- Inscrivez-vous gratuitement auprès du ministère des Affaires étrangères sur le site Ariane.

Dans tous les cas, suivez les recommandations des autorités locales :

- Ne vous déplacez pas dans les zones de foyer de l’épidémie ;
- Respectez les règles d’hygiène de base et, notamment, lavez-vous fréquemment les mains (savon ou solution hydro-alcoolique) ;
- Evitez tout contact rapproché avec des personnes ayant de la fièvre. La transmission du virus se fait par contact direct avec le sang ou les liquides corporels ;
- Evitez tout contact avec des animaux sauvages, vivants ou morts ;
- Ne consommez pas et ne manipulez pas de viande de brousse.

En cas d’apparition d’une fièvre supérieure ou égale à 38°C, contactez immédiatement les services de l’Ambassade sur place ainsi qu’un médecin.

A votre retour en France :

- Prenez votre température chaque jour pendant 21 jours.
- En cas d’apparition de fièvre supérieure ou égale à 38°C jusqu’à 21 jours après votre retour en France, contactez immédiatement le 15 (Samu) en signalant votre voyage.
- Ne vous rendez pas chez le médecin ni aux urgences de l’hôpital. Restez chez vous.